Pétition :
Pour que le Gouvernement respecte nos forces de l’ordre et que la peur change de camp !

Pétition: Pour que le Gouvernement respecte nos forces de l’ordre et que la peur change de camp !
 
Face au mépris et à l’indifférence du Gouvernement socialiste, face aux insultes du Premier secrétaire du Parti Socialiste, nous soutenons nos policiers !
 
Depuis plus de 10 jours, nos policiers nationaux se mobilisent pour manifester leur colère et leur désespoir. Ces rassemblements spontanés ont vu le jour suite aux nombreuses agressions qu’ont subies nos forces de l’ordre. Les policiers municipaux partagent également ces préoccupations puisqu’ils ont peu à peu rejoint la mobilisation comme c’est le cas à Nice par exemple

Nos policiers, qui sont devenus les cibles privilégiées non pas des sauvageons mais des voyous et des terroristes, déplorent le manque de soutien d’un Gouvernement qui, agression après agression, multiplie les promesses mais ne les tient jamais !
J’avais d’ailleurs alerté le Président de la République le 13 juillet dernier, veille du tragique attentat de Nice, sur les mesures à prendre pour améliorer le quotidien de ces hommes et ces femmes qui s’engagent pour défendre notre liberté et notre mode de vie.

Si le Gouvernement ne soutient pas nos forces de l’ordre, nous sommes de nombreux élus locaux à prendre nos responsabilités et à agir, à notre échelle, pour renforcer la sécurité des Français alors que celle-ci est une mission régalienne de l’Etat.

Aussi, en Provence-Alpes-Côte d’Azur nous consacrons plus de 250 millions d’euros pour équiper les policiers municipaux, permettre à nos forces de l’ordre de voyager gratuitement dans les transports en commun, construire et rénover des casernes de gendarmerie et des commissariats, développer la vidéo-protection ou encore sécuriser les trains et les lycées.

Face à ce cri du cœur, à cet appel à l’aide, le Ministre de l’Intérieur ne leur oppose qu’une fin de non-recevoir et reste sourd à leurs légitimes revendications. Après avoir eu Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, qui porte plainte contre une policière municipale, nous avons aujourd’hui Bernard Cazeneuve qui méprise les forces de l’ordre. On est en droit de se demander jusqu’où va-t-il aller.

Celles et ceux qui s’engagent au quotidien pour sauver nos vies méritent respect et considération. Notre devoir est de leur offrir des conditions de travail dignes et de leur donner les moyens de se défendre lorsqu’ils sont agressés.

Quand un représentant des forces de l’ordre est agressé, c’est toute la République qui est défiée.

Aujourd’hui, la menace est immense et notre riposte doit être à la hauteur. Il est donc du devoir du Ministre de l’intérieur de prendre des mesures fortes et sans attendre.
 
Nous soutenons les policiers qui demandent :

- Une refonte de la légitime défense : Il est indispensable d’aligner les conditions de la légitime défense accordée aux policiers sur celles des gendarmes. Nos forces de l’ordre doivent avoir les moyens de neutraliser les individus violents auxquels elles font face.

- L’anonymat : Nous réclamons l’anonymat pour nos policiers. Il est nécessaire que soit désormais fait usage du numéro R.I.O en lieu et place du nom du policier sur tous les actes procéduraux ou remis à des tiers.

- L’arrêt de l’enquête de l’I.G.P.N. à l’encontre des policiers manifestants : Il n’est pas concevable que nos policiers, qui expriment leur malaise, soient sanctionnés par la suite.

- Une réelle réponse judiciaire : Sans une politique pénale ferme, l’engagement de nos forces de l’ordre pour assurer notre sécurité est vain.
Il faut totalement revoir la politique pénale mise en place par François Hollande. Nous demandons le rétablissement des peines planchers, la suppression de la contrainte pénale de Madame Taubira, le rétablissement des tribunaux correctionnels pour mineurs, l’impossibilité de prononcer une peine avec sursis pour les personnes commettant tout nouvel acte délictuel ou criminel, la création d’un service de renseignement pénitentiaire et d’un parquet anti-terroriste, l’isolement pour les détenus radicalisés et la perpétuité réelle pour les individus condamnés pour avoir participé à une entreprise terroriste.

Cette nouvelle politique pénale s’inscrit bien évidemment dans le cadre d’un vaste plan de construction de places de prisons que nous avions lancé en 2011, que le Gouvernement socialiste a supprimé en 2012 et qu’il a relancé en catastrophe il y a quelques semaines.
 
Il faut maintenant que François Hollande et son ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve agissent enfin pour protéger nos forces de l’ordre, améliorer leurs conditions de travail et pour que la peur change de camp !

Pour dénoncer ce manque de respect et de considération de la part du Gouvernement et de François Hollande et pour montrer votre soutien à nos forces de l’ordre, engagez-vous et signez la pétition.

Christian Estrosi

Je signe et je soutiens !